Les Trois Trésors: Jing, Chi et Shen

L'énergie vitale (qi, ki, chi) pour maigrir

Les trois trésors (San Bao) que sont le Jing (l’essence), le Chi (l’énergie interne) et le Shen (l’esprit) sont aussi appelés « les trois origines » ou « les trois racines » (San Yuan), car ils sont les origines et les racines de la vie.

Jing se traduit par « essence », car il est la partie la plus originelle, et la plus raffinée de toute chose. Il représente la partie la plus fondamentale manifestant ses caractéristiques. Le sperme par exemple est appelé Jing Zi, ce qui se traduit par « essence du fils », car il contient le Jing du fils. Le Jing est la source originelle de toute chose vivante et détermine la nature ainsi que les caractéristiques de cette chose. Le Jing est la racine de la vie.

Le Chi est l’énergie interne du corps humain. Il est comme l’électricité qui traverse une machine pour la faire fonctionner. Le Chi provient soit de la conversion du Jing transmis par les parents soit de la nourriture intégrée et de l’air respiré.

Le Shen est le centre du mental, l’esprit de l’être. C’est lui qui fait de nous des humains par rapport aux animaux qui n’en ont pas. Le Shen a besoin d’être nourri de Chi ou énergie. Lorsque le corps est suffisamment rempli de Chi, l’esprit peut s’animer.

Les trois trésors Jing Chi Shen

Ces trois trésors ont de nombreuses inter-relations.

Les pratiquants de méditation et de chi-kung chinois pensent qu’il y a deux grands types de Chi:
Le premier est appelé Chi originel (Yuan Qi) ou Chi prénatal (Xian Tian Qi) et provient du Jing originel (Yuan Jing) transmis par les parents lors de la conception.
Le second, appelé Chi postnatal (Hou Tian Qi) est tiré du Jing des aliments et de l’air.
Lorsque ce Chi s’écoule et est amené au cerveau, il peut insuffler de l’énergie au Shen et à l’âme. Le Shen, ainsi dynamisé, peut alors guider et distribuer le Chi à l’ensemble du corps.

Chacun de ces trois éléments ou trésors a ses propres racines. Il est nécessaire de les connaître pour pouvoir les renforcer et protéger les trois trésors:

  1. Le corps humain a besoin de plusieurs sortes de Jing et à l’exception du Jing transmis par les parents, tous les autres doivent être trouvés dans la nourriture, l’air ou l’énergie environnante. De tous les Jing, le plus important reste le Jing originel. Il est la racine et la graine de la vie ainsi que le fondement de la force. Si les parents sont forts et en bonne santé, le Jing originel de l’enfant le sera aussi, lui donnant une solide fondation sur laquelle grandir. Les Chinois pensent que pour vivre une vie longue et saine il faut protéger et maintenir ce Jing. Il est comme de l’argent investi dans une banque. On peut vivre indéfiniment des intérêts qu’il rapporte mais, si l’on retire et dépense le capital, il ne reste alors plus rien.
    Les racines du Chi originel sont dans les parents avant la naissance. Après la naissance, ce Jing demeure dans sa résidence, les reins. Ceux-ci sont alors considérés comme les racines du Jing. Maintenir ces racines vigoureuses et fortes permet d’avoir assez de Jing originel pour en approvisionner l’ensemble du corps. Bien que l’on ne puisse pas augmenter la quantité nominale de ce Jing, l’entraînement au chi-kung par exemple peut en améliorer la qualité.
  2. Le Chi provient, d’une part, de la conversion du Jing originel transmis par les parents et, d’autre part de la transformation de l’air et de la nourriture.
    Au même titre que de tous les Jing le Jing originel est le plus primordial, il en va de même au niveau des différents Chi. Il faut toujours placer le Chi originel au-dessus des autres. Cette énergie est pure et d’excellente qualité, comparée au Chi provenant de la nourriture et de l’air qui, en fonction du moment et de l’endroit de l’absorption peut modifier l’état du Chi et être à l’origine d’un excès positif ou négatif. Si vous protégez et retenez votre Jing originel, vous serez à même de produire un Chi originel pur.
    Le Chi et le Jing originels ont tous deux leurs racines dans les reins. Lorsque les reins sont forts, le Jing originel l’est aussi et le Chi qui découle de sa transformation est ample et fort.
  3. Le Shen est la force qui maintient la vie. Il n’a pas de substance, mais donne une expression et une apparence à votre Jing.
    Le Shen est aussi la tour de contrôle du Chi. Quand votre Shen est fort, non seulement votre Chi l’est aussi, mais vous pouvez aussi le mettre en mouvement et le guider de manière efficace.
    Le Shen (l’esprit) a ses racines dans le mental (Yi, ou intention). Lorsque le cerveau est énergétisé et stimulé, votre mental est plus « conscient » (aware, en anglais), vous donnant la capacité de vous concentrer plus intensément, et de vous élever spirituellement. Le cerveau doit être sans cesse et suffisamment nourri de Chi. C’est ce qui lui donne sa clarté et sa capacité de concentration. Un apport abondant de Chi peut énergétiser le mental, élever le Shen et accroître la vitalité.
    Lorsque le Chi est amené à la tête, il rejoint sa résidence dans le Dan Tian supérieur (au centre du front).
    Quand le Shen est faible, le Chi l’est aussi, entraînant une accélération de la dégénérescence physique. Lorsque le Chi dans le corps est faible, le Shen en est automatiquement affecté et s’affaiblit à son tour.
Les trois trésors : Jing, Chi, Shen

About Anne

Praticienne Certifiée d'Acupression, Maître de Reiki, Auteure | annecosse.com

View all posts by Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *