Aura et alcool, tabac, drogue…

aura, tabac, alcool, drogue

Aura altérée
L’alcool et la drogue désinhibent le comportement et la personnalité. Quelques verres, un joint, et on se sent le roi du monde : humeur euphorique, appréhension envolée, assurance décuplée, sens en alerte… Certaines drogues stimulent l’imagination et font voyager dans des univers parallèles colorés et festifs, voire psychédéliques. D’autres drogues, enfin, stimulent l’endurance physique: à nous les marathons et la vitalité cinq étoiles !

Cependant, les psychotropes ne font pas que modifier la conscience: ils la projettent hors du corps. L’ecstasy, par exemple (mais aussi le LSD, les champignons) provoque une dissociation du corps et de l’esprit. Par ailleurs, ces substances ont des effets désastreux sur l’énergie vitale et les corps subtils : l’alcool perturbe gravement le foie, siège de l’âme selon les traditions orientales. Le cannabis ternit le corps éthérique, la cocaïne troue l’aura…

En conclusion, les psychotropes, en plus d’être dangereux pour la santé mentale et physique, et d’être tout simplement interdits, sont des facteurs altérant lourdement la santé générale.

La nicotine est un excitant qui agirait sur les mêmes zones du cerveau que la cocaïne. Les bébés de femmes fumant 6 à 7 cigarettes par jour durant leur grossesse présentent des changements comportementaux (excitation, tension, pleurs), similaires à ceux des nouveau-nés de femmes consommant du crack, de la cocaïne ou de l’héroïne pendant leur grossesse (étude de la Brown Medical School – Etats-Unis). D’ailleurs, les fumeurs consomment plus de tabac en situation d’objectif de performance. Parallèlement (et paradoxalement), fumer une cigarette calme. En fait, cela calme la nervosité artificielle créée par le manque physiologique de nicotine. Associé à l’alcool ou aux drogues, le tabac est souvent consommé pour se relaxer.

On voit que si le tabac ne modifie pas la conscience, il a néanmoins tous les autres effets des psychotropes. Malheureusement, la fumée et les goudrons encrassent les poumons, réceptacles indispensables de l’énergie vitale qui nous entoure, et siège de la respiration, technique de base de toutes les pratiques énergétiques. Par ailleurs, la fumée dépose un voile gris sur le corps éthérique. Un appareil respiratoire asphyxié n’est pas un outil efficace pour la fluidité de l’énergie dans le corps.


A propos de Anne

Praticienne Certifiée d'Acupression, Maître de Reiki, Auteure. www.annecosse.com

View all posts by Anne

Un commentaire pour “Aura et alcool, tabac, drogue…”

  1. Exactement, et à ce qu’il paraît, l’alcool dérègle les corps éthériques. Une bonne raison de ne JAMAIS boire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.